Lauriane baranger

Sophrologue en Pays Voironnais
Facilitatrice qualifiée en Discipline Positive

Issue d’une carrière de 20 ans dans le commerce international, j’ai décidé en 2020 de donner une nouvelle direction à ma vie professionnelle. Inspirée par les entrepreneurs hommes et femmes qui m’avaient fait confiance durant toutes ces années, j’ai souhaité me lancer dans l’entrepreneuriat à mon tour. Développer un service, pour accompagner à mon échelle les personnes en quête d’équilibre et de sérénité sur mon territoire; le Pays Voironnais.

J’ai pratiqué la sophrologie pendant de nombreuses années, au cours de différents évènements et je suis convaincue de ses bienfaits sur notre quotidien. Que ce soit pour notre bien-être personnel mais également relationnel.

Dans nos quotidiens très rythmés par les beaux et parfois difficiles évènements, nous avons tendance à foncer tête baissée comme pour mieux avancer, fendre l’air, ou en faisant le dos rond. Mais nous en oublions de nous écouter et de prendre le temps de respirer. Les techniques de la sophrologie permettent de nous reconnecter à notre corps dans sa globalité et de trouver en nous les clés de notre équilibre.

J’ai choisi l’IFS de Paris pour me former et obtenir ma certification RNCP. Ecole avec une approche très pragmatique, pédagogique et cadrée de la sophrologie, elle correspondait totalement à ma vision de la méthode et n’a fait que stimuler mon souhait de la partager avec vous!

J’ai découvert la Discipline Positive en 2019, au détour de lectures sur la parentalité bienveillante.
Mon conjoint et moi formions une famille recomposée de 3 pré-ados aux caractères, sensibilités et temps de présence à la maison différents. Nous étions confrontés à la difficulté de notre rythme, de nos vies et de notre culpabilité de ne pas assez bien faire. La Discipline Positive nous a tout de suite parlé et apporté un sens, des outils, une déculpabilisation.
Dès 2020, je me suis formée pour animer des ateliers parents. En 2021, j’ai complété ma qualification pour intervenir dans les classes et les établissements scolaires. C’est finalement une approche bien plus poussée que je découvrais puisqu’elle ne concernait pas seulement l’éducation et notre rôle de parents ou d’éducateur mais bien les compétences psycho-sociales que l’on met en œuvre à la maison, en couple, avec les amis, au travail, à l’école.

Dans mon regard, le trait d’union avec la sophrologie venait de se créer!

Presentation-DP